Plan vélo communal

L’enquête sur les « circulations douces » dans la commune de Mennecy, publiée sur la page Facebook municipale le 9 octobre soulève plusieurs réflexions.

Tout d’abord cette enquête était inattendue, pour ceux qui ont suivi l’actualité menneçoise en 2019 et qui ont applaudi à la constitution d’un groupe de travail municipal, avec des citoyens, en vue d’établir un plan vélo sur la ville, digne des attentes de la population… 

Pour rappel, ce groupe de travail mis en place en juin 2019 visait deux objectifs : créer un plan communal de déplacement doux pour permettre aux menneçois de se déplacer sur la commune et mettre en place des interconnections avec les plans de circulations des communes avoisinantes, notamment Evry. Les menneçois qui ont participé à ce groupe de travail n’ont pas eu de retour sur les propositions d’itinéraires prioritaires qu’ils avaient présentées.

La mairie a choisi de faire appel à un bureau d’études afin de traiter les aspects techniques du plan et pour solliciter des subventions, notamment à la région. La volonté présentée par monsieur le maire et madame Prat était de porter un projet « fait par les habitants et pour les habitants » afin de répondre aux besoins des menneçois. Nous apprenons aujourd’hui que les participants au groupe de travail sont invités à une réunion en distanciel le 17 novembre pour une présentation des conclusions de l’étude. Nous nous en réjouissons.

L’enquête sur les circulations douces était assez mal ficelée : beaucoup de questions ne concernaient que les déplacements pour le travail, pas de question direct en lien avec les attentes des retraités, une seule question indirecte sur les trajets scolaires, alors que les collégiens et lycéens sont sans doute les principaux utilisateurs de bicyclettes et de trottinettes sur la commune… Nous regrettons aussi qu’elle soit proposée trop tard dans « Mennecy Actus ». Nous avons reçu le journal de la commune dans notre boite aux lettres le 27 octobre et il fallait répondre à l’enquête avant le 26 ! Nous imaginons volontiers que c’est un problème de délai de parution qui a conduit à cette situation.

Le « développement d’une Culture Vélo », c’est à dire amener le plus grand nombre de citoyens à utiliser régulièrement ce moyen de transport utilitaire et écologique, est un projet ambitieux, mais ne peut se réaliser que si la municipalité est en mesure de présenter au préalable, une offre attractive, concernant des itinéraires sécurisés, ininterrompus et pratiques, reliant les lieux publics importants de la ville, avec des aires de stationnement sécurisés.. 
Une autre condition de la réussite de ce projet est l’information du public, sur les « grands principes » de la cohabitation entre cyclistes et automobilistes, sur la différence à faire entre cyclistes utilitaires, loisirs et sportifs, pour lesquels les voies mixtes vélos/piétons ne conviennent pas. 

Nous resterons vigilants et nous encouragerons la commune à poursuivre dans la voie qu’elle s’est fixée pour développer les mobilités douces sur notre territoire.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :