Les petites villes se lancent aussi

L’Agence nationale de la cohésion des territoires a organisé, de décembre 2019 à juillet 2021, une fabrique prospective sur les attentes, les mutations et les ressources des petites villes en matière de santé environnementale. Quatre villes de 7 500 à 13 000 habitants ont bénéficié d’un accompagnement par un consultant et de temps d’échanges entre elles et avec des représentants des pouvoirs publics. Ce copilotage du groupe de travail local, très varié, ces temps de synthèse et « le travail inscrit dans la durée » ont été très appréciés.

Au-delà du diagnostic, les villes ont planché sur différents scénarios prospectifs et établi les priorités de leur feuille de route en santé environnementale. Elles vont ainsi étendre la dynamique, élaborer une charte locale en santé environnement, développer l’information auprès des habitants et restaurer des espaces publics de manière favorable à la santé.

Il est urgent de planifier de manière cohérente la politique menneçoise en matière de santé environnementale mais pas seulement… L’urbanisme est un des principaux enjeux et une de nos principales différences avec la politique agressive de Monsieur Dugoin-Clément, notre maire bétonneur.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :