RER: Le nouveau projet de la majorité UDi-LR

La casse des services publics continue! Après avoir décidé de la rupture de charge sur la ligne D dès son arrivée à la tête de la région, Valérie Pécresse et sa majorité (à laquelle appartient Monsieur le vice-président Dugoin-Clément) décident de fermer 42 gares! Dans ces gares, la plupart du Sud Essonne (lignes D et C), vous ne serez plus accueillis que par des automates…

Ces derniers n’accepteront pas la monnaie et les billets de banque, ce qui posera des problèmes d’accès aux jeunes et à tous ceux qui n’ont pas de carte bancaire. Que se passera-t-il aussi quand l’automate ne fonctionnera pas?

Pour les gares de Dourdan et d’Angerville, c’est la double peine, parce que jusqu’à présent les TER s’arrêtaient dans ces gares, mais à partir de septembre on ne pourra plus acheter de titres de transport TER le week-end parce qu’il n’y a pas de machines qui en font!

Dans ces deux cas, pour accéder aux trains sans billet, il va falloir franchir les barrières et une fois dans le train, il faudra rencontrer un contrôleur qui soit sympa, qui ne pense pas que vous avez fraudé, tout ça pour vous faire un billet majoré à 20 % parce que le tarif guichet n’existe plus à bord d’un train!

L’autre problème qui se pose est l’accès au train, notamment pour les personnes à mobilité réduite. Il y a eu beaucoup de travaux dans les gares pour aménager cette accessibilité mais le fait qu’il n’y ait plus d’agents présents dans ces gares, cela va limiter beaucoup l’accès aux trains aux usagers en situation de handicap. Ils ne pourront pas monter dans le train parce qu’il n’y aura pas de personnel pour les aider à monter dedans.

Avec ce projet appelé « Cléo », on est en train de créer des usagers de quatrième ou cinquième zone comme il y en avait avant! Cela crée de la discrimination pour les personnes qui n’ont pas de carte bleue, pour ceux qui ne sont pas connectés, pour ceux qui sont en situation de handicap mais rassurez vous pendant ce temps la direction accomplit d’autres missions…

En assermentant les agents des équipes mobiles, elle crée des équipes mobiles antifraudes qui vont pouvoir faire des contrôles sur les quais, dans les gares. C’est un des nouveaux et nombreux objectifs de rentabilité.

Tout cela va à l’encontre de ce que devrait être un service public avec de la présence humaine en gare, dans un guichet.

La question qui se pose est comment nos élus de la majorité qui n’ont pas su nous défendre à la région pourraient-ils nous défendre à l’assemblée nationale?

Les candidats UDi-LR ne se préoccupent pas des usagers. Il faut leur faire barrage aux élections législatives dès le 12 juin et le meilleur moyen c’est d’aller voter!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :